Réfection complète fauteuil restauration Empire

Sanglage 

Définition du sanglage.
C’est un ensemble de toile en jute de 85 mm de large posé sur la ceinture d’un siégé ( ou en dessous ).

Pour un sanglage traditionnel, les sangles se touchent. Il est très résistant et rigide. 

Certaines règles sont à respecter.

Le tissage des sangles ou entrecroisement doit être très serré.

Le clouage des semences doit être régulier. 

La tension des sangles doit être forte et régulière.

 On doit mettre un maximum de sangles.

POSE DE TOILE FORTE

Définition pose de toile forte. 

C'est une toile en jute de 440 kg/m2 posée sur les sangles.

Elle permet le passage de lacets et évite la migration du crin.

Certaines règles sont à respecter:

Pose de la toile avec des semences de 6 onces. 

Elle doit être posée droit fil.

 

Un repli de toile de 2 cm doit être fait.

CONFECTION D'UNE AME EN CRIN ANIMAL BLOND

Définition d'une ame de crin animal.

Il s'agit d'une petite garniture pelote en crin animal qui va conférer à l'assise un bombé et une souplesse. Une fois réalisée, une énorme masse de crin sera apportée en surépaisseur.

Certaines règles à respecter:

Utilisation exclusive de crin animal.

Rabattage à la semences de 6 onces avec repli.

Réalisation d'un point de fond

MISE EN CRIN

Il s'agit d'enrouler du crin animal autour de lacets. Ces poignées de crin doivent être cardées et mélangées jusqu'à l'obtention de la futur forme de la garniture. La quantité de crin est définie par la main du tapissier , par la nature du siège et par son époque. C'est une étape très importante du garnissage d'un siège et sans aucun doute l'une des plus difficile. 

Certaines règles à respecter.

La mise en crin doit être faite en tenant compte de la forme de la garniture, de sa hauteur, de son aplomb et du tassement des fibres.

 

La bonne disposition des lacets a une importance prépondérante dans la qualité de la mise crin.

EMBALLAGE DU CRIN

Définition emballage du crin.

Etape qui consiste à emprisonner le crin dans une toile de jute plus lâche de 255gr/m2 appelée toile d'embourrure. 

Certaines règles à respecter.

Placer la toile d'embourrure droit fil sur le crin, après avoir tracé avec un crayon l'axe. Appointer la toile en commençant par le centre.

Tendre moyennement en contrôlant la forme à donner, se diriger vers les extrémités et finir de tendre sur les taquets.

 

Appointage de la toile avec des semences de 12 onces.

POINT DE FOND

Définition du point de fond.

Ce point de fond a pour but de maintenir la toile d'embourrure en place pendant le rabattage et de rabatte le crin en épaisseur.

Certaines règles à respecter.

Il doit être serré régulièrement en respectant la hauteur prévue de la garniture.

Le point de fond se fait avec une ficelle continue en utilisant un carrelet droit pour pouvoir le passer à travers la garniture et le sanglage.

La distance du point de fond par rapport à la ceinture varie de 7 à 10 cm. En général, on ajoute 2 à 3 cm à la hauteur de la garniture, on doit tenir compte du mode de piquage de la garniture et de l'époque du siège.

 

 Ce point de fond est desserré après piquage afin de redonner aux matériaux leur souplesse et d'éliminer d'éventuels creux provoqués au serrage.

RABATTAGE

Définition du rabattage.

Le rabattage est la fixation définitive de la toile d'embourrure sur le chanfrein de la ceinture et des taquets, en prenant soin de vérifier la hauteur de la garniture et son aplomb.  

Certaines règles à respecter.

Il est impératif de tendre la toile vers les taquets pour assurer un lissage parfait lors du piquage. Un rabattage réussi doit faire apparaître l'aspect définitif de la garniture. Pour ce faire, il faut modeler le crin dans sa forme définitive en serrant la garniture entre ses doigts afin de simuler le bourrelet. Le résultat est totalement dépendant de la position de ses mains lors du rabattage. Si ce principe n'est pas respecté, on est assuré  de faire des creux et des bosses.

 Les semences doivent être enfoncées bien à plat sur le chanfrein et prendre suffisamment de fils afin que la toile ne se déchire pas au moment du piquage.

 

Vous l'avez compris cette étape est également très importante, en effet, il faut savoir qu'un bon rabattage apportera une facilité de piquage et une garniture aux lignes nettes et pures. Comme ici sur ce siège de style restauration avec une garniture en lame de couteau.

PIQUAGE EN LAME DE COUTEAU

 Définition du piquage en lame de couteau.

Le piquage constitue l'élément essentiel pour donner à la garniture sa forme définitive, sa résistance et sa longévité.

Après le rabattage, il convient de procéder au piquage de la garniture.

Ce piquage s'effectue avec de la ficelle et des carrelets courbes à l'aide de trois, quatre cinq ou six points de piquage.

Les point avant, ils sont ceux qui précèdent le bourrelet ou la lame de couteau. Il est de loin le plus employé pour faire un bon travail, car il occasionne moins de "gouttières" que le "point échelle", bien que certains tapissiers préfèrent ce dernier pour des raisons de rapidité d'exécution.

 

  Le point arrière est le dernier point de piquage pour former un bourrelet. Sa longueur est inférieur au point avant pour permettre un meilleur serrage, je l'utilise pour des raisons de solidité. Et enfin le point de chainette qui apporte à la garniture des lignes pures, nettes et str